Lyon, du 3 au 7 novembre 2014

Une école thématique du CNRS

AfficheLa spectroscopie vibrationnelle de type Raman est une des méthodes d’analyse les plus utilisées en identification et caractérisation de la matière condensée. En tant que méthode optique, la spectroscopie Raman présente, entre autres avantages, d’être non-destructive et de se faire sans contact direct avec l’objet. Les analyses peuvent être effectuées in situ dans des conditions environnementales extrêmes en laboratoire ou déportées. Ces avantages en font une technique de base utilisée par une large communauté en sciences de la Terre et en planétologie. Des écoles Raman sont régulièrement organisées par différents laboratoires et institutions, la dernière école internationale ayant eu lieu à Nancy en 2012.

Pour suivre à la fois les développements des méthodes de calcul numériques et les développements des méthodes métrologiques, l’école aura deux volets:

  • un volet théorique, directement relié au projet WURM, dont les cours vont couvrir les bases théoriques de la spectroscopie Raman et le calcul ab initio des spectres avec la position et l’intensité des modes ;
  • et un volet pratique, s’appuyant sur les ressources du Laboratoire de Géologie de Lyon (LGL), dont les cours couvriront la pratique de la spectroscopie Raman, des mesures à conditions ambiantes jusqu’aux mesures in situ à haute pression et haute température.

Tous les cours seront suivis par des exercices « hands-on ». Les exercices de calcul ab initio auront lieu dans les salles informatiques du Centre Blaise Pascal de l’Ecole normale supérieure de Lyon (ENS de Lyon). Les travaux pratiques de mesure sur des appareils auront lieu sur la plateforme analytique du LGL à l’ENS de Lyon.

A ces deux volets viennent s’ajouter une série de présentations qui reflètent les derniers champs d’application de la technique Raman : en archéologie, en biologie, etc.

Télécharger l'affiche

Personnes connectées : 1